CAN 2019
CAN 2019

Histoire de la CAN

L'origine de la Coupe d'Afrique des Nations remonte à juin 1956, lorsque la création de la Confédération Africaine de Football (CAF) fut proposée durant le troisième congrès de la FIFA à Lisbonne par l'intermédiaire de l'Égyptien Abdelaziz Abdellah Salem qui débouta de sa demande en raison du faible nombre de membres africains (quatre). Celui-ci décida alors de quitter le congrès en disant : « Si nous ne sommes pas tous traités ici sur le même pied d'égalité, il n'est nullement question de notre présence parmi vous.» ; il fut accompagné, par solidarité, par le Soudanais Mohamed Abdelhalim, ce qui poussa la FIFA à réagir favorablement à sa demande.

Immédiatement, un projet de créer une compétition continentale se mit en place, à laquelle Salem - premier président de la CAF à ce moment là - souhaita donner son nom, mais devant l'opposition des autres membres, l'appellation Coupe d'Afrique fut adoptée (a contrario, le trophée remis au vainqueur porta le nom de Salem).

La Coupe d'Afrique des Nations devint au fil des éditions, la compétition majeure du continent africain. Ce tournoi, disputé tous les deux ans, se déroula pour la première fois en 1957 au Soudan.

L'Égypte fut la première nation africaine à avoir emporté un trophée continental trois fois de suite (victoires en finale face à la Côte d'Ivoire en 2006, face au Cameroun en 2008 et face au Ghana en 2010).

À partir de 2013, la CAN continua d'avoir lieu tous les deux ans, mais elle fut organisée les années impaires afin d'éviter qu'elle se dispute la même année que la Coupe du monde de football.

Grande sœur de trois ans du Championnat d'Europe des Nations, cette compétition - à ses débuts - ne fut réservée que pour quelques nations. Et pour cause, à ce moment là, la décolonisation ne s'étant pas achevée en Afrique, il n'exista qu'un petit groupe d'Etats. Puis, alors que la plupart des pays accédèrent à l'indépendance, le nombre d'équipes engagées progressèrent.

Peu à peu, la CAN obtint la notoriété et le respect du football mondial. La Coupe d'Afrique des Nations permit ainsi l'éclosion de nombreux joueurs talentueux à l'instar de Roger Milla (Cameroun) ou de Rashidi Yekini (Nigéria).

Au vu du succès retentissants que cette compétition a connu , la Confédération Africaine de Football a décidé en 1979 de créer la Coupe d'Afrique des Nations U-20 (CAN U20) de football qui oppose les meilleures sélections nationales juniors d'Afrique tous les deux ans

Le pays organisateur est qualifié d'office pour la phase finale.

Et en 1995, la CAF a organisé la Coupe d’Afrique des Nations U17 qui se déroule aussi tous les deux ans et oppose les meilleurs sélections africaines des moins de 17 ans.

Aussi en 2011, la CAF a créé La Coupe d'Afrique des nations U23. Ce tournoi qui se déroule tous les quatre ans, est qualificatif pour les Jeux olympiques.

Historique du trophée de la CAN

A travers l'histoire de la coupe d'Afrique des nations, trois différents trophées ont été conçus pour les vainqueurs de la compétition. Tout d'abord, le trophée original, fait en bronze, fut appelé le Trophée Abdelaziz Abdallah Salem. Quand le Ghana s'empara pour la troisième fois du titre en 1978, il obtint le droit de conserver pour toujours ce trophée.

Un second trophée fut alors mis en jeu entre 1980 et 2000, appelé le Trophée de l'Unité africaine, il fut transmis du conseil suprême des sports d'Afrique à la CAF à partir de 1980. Y étaient inscrits les anneaux olympiques avec une carte du continent africain. Le Cameroun, en raison de sa troisième victoire de la compétition durant cette période a pu conserver définitivement le trophée en 2000.

Depuis 2001, un troisième trophée est remis en jeu à chaque édition, plaqué or, il s'agit d'une tour en haut de laquelle il y a un globe et où est incrustée l'Afrique, il a été dessiné et fabriqué en Italie par la même entreprise que pour les coupes du monde de la FIFA

Les pays organisateurs de la CAN

L'organisation du tournoi africain fut limitée lors des 11 premières éditions (de 1957 en Ethiopie à 1978 au Ghana) à six pays, à savoir l'Ethiopie, le Soudan, l'Egypte, le Ghana, la Tunisie et le Cameroun.

A partir de 1980 au Nigéria, l’organisation fut déplacée à plusieurs autres pays africains, avec plus de 12 pays qui accueillirent la coupe des nations jusqu’ à l'édition de 2002 abritée par le Mali.

Dix-neuf pays participèrent à l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations depuis sa première édition en 1957 alors que la CAF opta pour la co-organisation lors des éditions de 2000 entre le Ghana et le Nigéria, puis lors de l'édition 2012 entre le Gabon et la Guinée équatoriale.

Onze pays hôtes réussirent à remporter le titre lors des 31 éditions précédentes, alors que l'hôte ne remporta pas le titre à 20 reprises.

La Tunisie organisa la compétition à trois reprises : en 1965, 1994 et 2004, année où elle a été sacrée championne d'Afrique pour la première fois de son histoire.

Après avoir organisé la CAN en 1965, la Tunisie ne connut pas une présence régulière en phase finale jusqu'à l'édition de 1994 qu'elle abrita et qui fut remportée par le Nigeria. Le onze tunisien ne manqua plus une aucune phase finale depuis.

L'ancien bureau exécutif de la Confédération africaine de football, dirigé par le Camerounais Issa Hayatou, tint à encourager plusieurs pays africains à accueillir la Coupe d'Afrique des Nations, avec pour objectif de contribuer au développement des infrastructures sur le continent africain

Le palmarès de la Coupe d'Afrique des nations

Au niveau du palmarès, trois équipes se sont taillé la part du lion avec la première place occupée par l'Egypte (7), devant le Cameroun (5) et le Ghana (4), détenant à eux seuls un total de 16 titres, soit plus de la moitié des trophées continentaux.

 La liste des champions d'Afrique comprend 13 sélections: Egypte (7), Cameroun (5), Ghana (4), Nigeria (3), Côte d'Ivoire (2), Tunisie (1), Algérie (1), Maroc (1), Congo Brazzaville (1), RD Congo (1), Ethiopie (1), Soudan (1), Zambie (1) et Afrique du Sud (1).

Les pays champions et les pays organisateurs de la CAN depuis sa création

Edition       Pays vainqueurs           Pays organisateurs

- 1957:         Egypte                                   Soudan

- 1959:         Egypte                                   Egypte

- 1962:         Ethiopie                                 Ethiopie

- 1963:         Ghana                                 Ghana

- 1965:         Ghana                                  Tunisie

- 1968:         Zaïre / RDC                         Éthiopie

- 1970:       Soudan                                 Soudan

- 1972:       Congo Brazzaville                 Cameroun

- 1974:         Zaïre                                    Egypte

- 1976:       Maroc                                     Ethiopie

- 1978:       Ghana                                    Ghana

- 1980:       Nigeria                                   Nigeria

- 1982:       Ghana                                   Libye

- 1984:       Cameroun                               Côte d'Ivoire

- 1986:       Egypte                                   Egypte

- 1988:       Cameroun                               Maroc

- 1990:       Algérie                                   Algérie

- 1992:       Côte d'Ivoire                         Sénégal

- 1994:     Nigeria                                   Tunisie

- 1996:     Afrique du Sud                        Afrique du Sud

- 1998:     Egypte                                   Burkina Faso

- 2000:     Cameroun                               Ghana, Nigeria

- 2002:     Cameroun                               Mali

- 2004:     Tunisie                                   Tunisie

- 2006:     Egypte                                     Egypte

- 2008:     Egypte                                     Ghana

- 2010:     Egypte                                     Angola

- 2012:     Zambie                                   Gabon et Guinée      

                                                                   équatoriale      

- 2013:     Nigeria                                   Afrique du Sud

- 2015:     Côte d'Ivoire                           Guinée équatoriale

- 2017:     Cameroun                               Gabon

Les dix meilleurs buteurs de la CAN au cours de ses soixante dernières années. Entre 10 et 18 buts inscrits, plusieurs joueurs ont marqué l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations, les voici:

  1. Samuel Eto’o – Cameroun – 18 buts

L’attaquant camerounais Samuel Eto’o, mena le classement des buteurs de l’histoire de la CAN avec 18 buts, marqués lors de six tournois. Il passa en 2008 devant l’Ivoirien Laurent Pokou qui avait inscrivit 14 buts lors des CAN 1968 (6) et 1970 (8). Eto’o mit un terme à sa carrière internationale en août 2014.

  1. Laurent Pokou –Côte d’Ivoire– 14 buts

Laurent Pokou fut l’un des plus grands joueurs de l’équipe nationale ivoirienne. Il participa aux éditions 1968 et 1970 de la CAN où il finit consécutivement meilleur buteur. Décédé le 13 novembre 2016, il fut considéré comme une véritable légende du football en Côte d’Ivoire.

  1. Rashid Yekini – Nigeria – 13 buts

Rashid Yekini fut un joueur qui fit des merveilles dans l’équipe nationale nigériane. Yekeni fut intincelant pendant la CAN 1994, où il termina meilleur buteur de cette édition avec 5 buts inscrits.

  1. Hasan El-Shazly – Egypte – 12 buts

Ayant participé à l’édition 1963 de la CAN où il inscrivit six buts, Hasan El-Shazly est vu aujourd’hui comme l’un des meilleurs buteurs du championnat égyptien avec 187 buts. Hasan El-Shazly fut décèdé le 20 avril 2015 à l‘âge de 71 ans.

  1. Patrick Mboma – Cameroun – 11 buts

Patrick Mboma marqua les esprits sous la tunique des Lions Indomptables. Ballon d’or africain en 2000, il remporta la CAN même année, ainsi qu’en 2002. En 2004, il prit sa retraite internationale après la CAN 2004 où le Cameroun se fit éliminer en quart de finale. Mais lui termina meilleur buteur de la compétition.

  1. Hossam Hassan – Egypte – 11 buts

Le légendaire buteur des Pharaons détint le record de nombre de buts inscrits dans la sélection égyptienne (83 buts). Hossam Hassan aussi marqua 11 buts durant ses années de participation à la CAN.

  1. Didier Drogba – Côte d’Ivoire – 11 buts

Didier Drogba marqua l’histoire du football ivoirien. Il inscrivit 11 buts pour toutes ses participations à la CAN. Il fut également reconnu comme le meilleur buteur des Eléphants. Drogba prit sa retraite internationale août 2014.

  1. Mulamba, Bwalya, Tiehi,Mengistou, Santos – 10 buts

Plusieurs joueurs ont atteignit la marge de 10 buts pendant leurs différentes participations à la CAN. Il s’agit notamment de Kalusha Bwalya. C’est probablement le meilleur joueur zambien de tous les temps. Il fut nommé Ballon d’or africain de l’année en 1988 par le magazine France Football. En 1996, Bwalya finit meilleur buteur de la CAN avec 5 buts. Après avoir été vice-président de la Fédération de Zambie de Football (FAZ), il fut élu président en 2008.

Mulamba Ndaye de la RD Congo est en effet reconnu au plan africain comme le joueur ayant marqué le plus grand nombre de buts en une seule édition de la CAN. Il avait inscrit 9 buts à la CAN 1974.

Pour complèter la liste, Mengistou Worku de l’Ethiopie, l’Ivoirien Joël Tiehi et Francileudo Santos de la Tunisie. Il est à noter que, le record de buts marqués sur une édition de la Coupe d’Afrique des nations fut détenu par Pierre Ndaye Mulamba (ex-Zaïre), avec 9 buts en 1974.

Essam El-Hadary doyen de la CAN

Le doyen de la CAN, le gardien de but égyptien, Essam El-Hadary fut le pilier de la sélection égyptienne. Il confisqua le titre de meilleur gardien africain à ses concurrents. Fort de performances XXL dans les grands rendez-vous, El-Hadary demeurera comme l’un des grands artisans de la suprématie égyptienne en matière du football : Il eut quatre Coupes d'Afrique des Nations dans sa besace (1998, 2006, 2008, 2010).

A l'édition 2017 de la CAN, l'Egypte, déjà sept fois vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations, se qualifia pour la finale de cette édition devant le Burkina Faso (1-1 ap, 4-3 tab), à Libreville, grâce à la grande performance d'El-Hadary, la légende du continent africain et du football qui prit sa retraite internationale en 2018.

"Après avoir longuement réfléchi et consulté Dieu, j'ai décidé de me retirer du football international " , déclara le portier sur sa page Facebook. Avant de se dire « très fier » d'avoir réalisé son " rêve le plus important, le plus grand, le plus cher, en participant à la Coupe du monde 2018".

L'édition 2019 de la CAN en Egypte

La 32ème Coupe d'Afrique des Nations s'ouvre au Caire demain vendredi avec la participation de 24 équipes - au lieu de 16 équipes dans le format précédent - pour la première fois de l'histoire de la compétition.

 Après la décision de la Confédération africaine de football de retirer au Cameroun l'organisation de la compétition en novembre dernier en raison du manque de préparation du pays, le tournoi a été confié à l'Égypte qui accueille la CAN-2019 du 21 juin au 19 juillet .

 C'est la cinquième fois que l'Egypte accueille la phase finale après les éditions de 1959, 1974, 1986 et 2006.

L’Égypte détient à cet égard le record d'organisation de la compétition ainsi que des couronnements, avec cinq éditions accueillies sur son sol et sept titres remportés.

 L’Égypte a remporté le tournoi à trois reprises sur quatre éditions organisées à domicile, celles de 1959, 1986 et 2006, tandis que l’équipe du Zaïre (République démocratique du Congo) lui a ravi le titre lors de l'édition de 1974 organisée par le pays du Nil.

Première pour Madagascar, le Burundi et la Mauritanie

La Mauritanie s'est qualifiée pour la première fois cette année à la Coupe d'Afrique des nations grâce à son succès face au Botswana, 2-1, dans le groupe I.

C'est fait, Madagascar vient de se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations après avoir battu la Guinée équatoriale 1 : 0 à Vontovorona (Madagascar).

Les Super Eagles du Nigeria, qui retrouvent la compétition continentale après six d'absence, joueront contre la Guinée, Madagascar, et le Burundi qui participent à leur première CAN.

Des absences notables

Si des nations vont connaître une première participation, d’autres équipes resteront à quai pour cette CAN 2019. Pierre-Emirick Aubameyang et le Gabon s’arrêtent aux portes des phases de groupe. Le Togo d’Emmanuel Adebayor et de Claude Le Roy est également écarté de la compétition après la défaite face au Bénin. Finaliste en 2013 et 3e en 2017, le Burkina Faso est aussi absent de cette 32e édition du tournoi. Enfin, la Zambie, vainqueur de la CAN 2012 vient clôturer cette liste d’absents.

La Coupe d'Afrique des nations avait pris l'habitude de se dérouler en janvier, tous les deux ans, les années impaires, pour ne pas entrer en collision avec la Coupe du monde ou l'Euro, mais pour cette CAN 2019, les dates ont donc été bouleversées : le tournoi se jouera cette fois durant l'été, du 21 juin au 19 juillet 2019, notamment pour ne pas pénaliser les joueurs évoluant dans les championnats européens. La Confédération africaine de football a néanmoins indiqué que cette programmation n'était pas figée dans le temps et qu'un retour à des dates hivernales n'était pas exclu à l'avenir.

Calendrier de la CAN 2019

La Coupe d'Afrique des nations 2019 se déroule en deux étapes : d'abord les matchs de poule, du 15 au 26 juin, puis la phase finale avec les huitièmes de finale, les quarts de finale, les demi-finales, la finale et le match pour la troisième place. Les deux premiers de chaque groupe et les quatre meilleurs troisièmes seront qualifiés pour les quarts de finale. En cas d'égalité, ce sont les critères suivants qui permettront de les départager : le plus grand nombre de points obtenus lors du match entre les deux équipes, puis la meilleure différence de buts générale, puis la meilleure attaque. Si deux nations sont encore à égalité, on procède alors à un tirage au sort.

Groupes de la CAN 2019

La composition des six groupes de la phase de poules de cette édition 2019 de la Coupe d'Afrique des Nations a été déterminée lors du tirage au sort effectué le 12 avril dernier, dans le cadre majestueux des pyramides de Gizeh. Les deux premiers de chaque poule et les quatre meilleurs troisièmes seront qualifiés pour les 8e de finale.

 

   Groupe A: Egypte, Congo, Ouganda, Zimbabwe

   Groupe B : Nigéria, Guinée, Madagascar, Burundi

   Groupe C : Algérie, Sénégal, Kenya, Tanzanie

   Groupe D: Maroc, Côte d'Ivoire, Afrique du Sud, Namibie

   Groupe E: Tunisie, Mali, Mauritanie, Angola

   Groupe F: Cameroun, Ghana, Bénin, Guinée-Bissau

 

Elaboration par l'OGI 

Sources:

tap.info.tn

sport24.lefigaro.fr

lefigaro.fr

wikipedia.org

sofoot.com

africanews.com

linternaute.com